C’est en 1989 que DER débute dans le mouvement graffiti, au sens propre du terme… « Tag-party », suivi de « tops » et de ce qui l’attire déjà le plus : le « graff-couleur », le « wild style » pour être plus exact.
1994 date de sa première pièce en « 3d », style dans lequel il rajoute petit à petit sa touche personnelle, quelle soit « mécanique » ou « organique », mais tout en gardant un esprit « calli-graffiti » qui pour lui reste essentiel dans la recherche des formes de ses lettrages, et qu’il peaufine avec les différents groupes avec lequel il évolue, que ce soit avec la « truskool » il y quelques années ou « Leclub » plus récemment.
De nombreuses rencontres, aux USA, en Europe et en Asie, ainsi qu’un intérêt grandissant pour l’art ont été très importants pour lui dans l’élaboration de son style.
Le passage à la toile a été une suite logique de son travail sur mur, mais le support, les techniques et les thèmes qu’il explore sont les reflets de sa vie passé, présente ou future !

Aller en haut