SZERT Karoly

(1955- )

Né en Hongrie, Szert peint la Capitale avec une application ingénue, en dégageant une pureté étrange. La matière, attentive et tendre, la couleur juste et jamais forcée, l’harmonie effacée, parfois relevée d’accents vifs de jaune, hommages à la vie sensuelle du monde, sont tous des éléments qui s’organisent spontanément en des melodies à saveur mystérieuse.

Fatigué d’abstraire, le peintre recherche dans les profondeurs de ses souvenirs et laisse la nostalgie parler.

Le véritable sujet de ses tableaux, est en réalité lui-même, son rêve intérieur, son dialogue avec la Capitale. L’autonomie des objets et des couleurs et l’incroyable précision graphique révèlent une tendance à la mélancolie, qui en font un peintre d’une grande sensibilité.

Le miracle de Szert, c’est que, renonçant à tout pittoresque, à tout effet facile, il donne à ses toiles une merveilleuse poésie visuelle.

Aller en haut