Gianni Bertini

est un peintre italien contemporain, né le 31 août 1922 à Pise et mort le 8 juillet 2010 à Caen.

À partir de 1947, Gianni Bertini produit une œuvre abstraite. Il s’installe à Milan en 1950 et s’engage dans une expression où l’emploi de la tache est largement appliqué. Ces œuvres sont présentées en octobre 1951 à la Galleria Numero de Florence. Elles constituent la première manifestation d’art informel en Italie. Elles sont connues sous le nom d’« art nucléaire. »

Il part ensuite à Paris et en 1957, il fait partie du groupe « Espaces imaginaires » proposé par Pierre Restany.

De « l’appropriation » des emblèmes, photo, etc., il passe au report photographique sur toile émulsionnée et en 1965 signe le premier manifeste du Mec’art. Par la suite son travail se poursuivra dans cette voie. Il participe à « Mythologies quotidiennes », « Figuration narrative » et « Le monde en question », manifestations organisées par Gérald Gassiot-Talabot.

En 1991, il réalise un cycle d’œuvres sur la guerre du Golfe intitulé : « Pour ne pas oublier » et en 1992 un nouveau cycle sur « Antonin Artaud. »

Aller en haut