C’est en 1985 qu’il débute  sa carrière d’artiste peintre puis enchaîne à partir de 1990 de nombreuses expositions qui lui permettront d’être reconnu en France et à  l’étranger.

En 2005 il ouvre avec sa compagne une première galerie à Castillonnès avant d’en ouvrir une seconde, trois ans plus tard, à Monflanquin, un des plus beaux villages de France.

Si Olivier Pfleger se distingue tout d’abord par des tableaux très structurés et élaborés, il s’en éloigne peu à peu.

 

Epris de liberté, il refuse de s’enfermer dans une technique ou un style, et sa quête s’inscrit tout d’abord dans la recherche et dans l’action. Guidé par l’énergie de sa gestuelle, il trouve dans la peinture au couteau une vibration créatrice qui l’amène à une déstructuration de l’ensemble de ses toiles.

 

Les couleurs priment sur le dessin et les détails tendent peu à peu à se gommer comme pour aller à l’essentiel. Personnages, paysages, ciels et mers s’enlacent pour laisser place à l’émotion de l’instant. Un instant intemporel, non pas figé, mais ondulant comme si le couteau d’Olivier travaillait encore alors que celui-ci est déjà tout entier tourné vers une nouvelle toile.

 

Aller en haut