Née en 1962 dans le Sud-Ouest de la France, Detine vit et travaille en Midi-Pyrénées. Elle hérite de ses origines italiennes une passion envers l’art sous toutes ses facettes. Son enfance est bercée par une pluridisciplinarité artistique, musique, théâtre, peinture…
Detine détient un besoin viscéral d’expression picturale, particulièrement par la voie de la couleur et du dessin. Dès le début de sa carrière, ses œuvres esquissent les premiers traits qu’elle nomme « les écorchures de la vie ». Son premier tableau figuratif au pastel sec cristallise son style classique. Le travail artistique de Georges Mathieu et celles de Zao Wou Ki occupent une place prépondérante dans son travail. En rencontrant l’abstraction lyrique, Detine parvient à étancher sa soif créative cathartique. Le dynamisme des coups de pinceau de l’artiste mime une énergie bouillonnante inhérente à sa personne. Une synergie ajoutée à une symbiose, provoque un univers singulier, dont l’empreinte est ostensible. La main de Detine compose sous le joug de la musique, façonnant ainsi une « chorégraphie picturale et chromatique » où le geste représente le « visible » de son être intérieur. La musique catalyse ses émotions, en l’immergeant totalement, l’absorbant et la replongeant dans ses toiles. Elle s’éloigne d’une pratique d’intellectualisation pour éviter la préméditation du geste. Par un travail méticuleux de la couleur et de la lumière, Detine inscrit une émotion dans une pureté des formes. En composant une œuvre singulière, à la fois intime et universelle, le peintre réussit à tisser un lien irrémédiable entre la toile et notre être.

Aller en haut